On dit au revoir à Medium et bonjour à un Blog plus personnel

Chers lecteurs,


Il y a deux mois et quatre jours, j’ai fait 2 paris fous. Le premier consistait à produire, en moins de deux mois, un livre de 160 pages; le second, à réunir, en 26 jours, 250 pré-achats de ce livre.


Cela fait un moment que je n’ai pas écrit ici. Deux mois et vingt-trois jours pour être exact. Je traversais cette période étrange où l’on se demande si cela vaut encore la peine. Si ce qu’on fait a du sens pour d’autres que soi. J’ouvrais mon laptop, puis mon espace d’écriture, mais aucun mot ne voulait s’écrire. Pourtant, je bouillonnais d’idées, de choses à dire. J’écoute dernièrement des podcasts qui m’inspirent et dont j’ai envie de partager la sève, mais à quoi bon!


Suivi de : Comment dynamiser le secteur de l’édition en Afrique ?

J’ai été invité, ce 20 mars 2018, à intervenir, lors de l’émission 7 milliards de voisins de RFI, sur la question de l’édition en Afrique. Selon le mail que j’avais reçu, j’étais censé répondre, en ma qualité d’auteur et fondateur d’une maison d’édition en ligne, à la question : Comment dynamiser l’édition en Afrique ?


Il y a quelques jours, l’une de mes soeurs, qui est en Master de Journalisme et Communication, est venue me demander de l’aide pour la structuration et la rédaction de son mémoire. Elle voulait parler des nouveaux médias qui ont vu le jour avec l’avènement de l’Internet, mais aussi proposer une autre approche de la manière dont nous consommons l’information.


This is Tanmay Bakshi, the world’s youngest programmer on IBM’s artificial intelligence platform Watson.

A few days ago, I discovered this young man, Tanmay Bakshi, who, in addition to being the world’s youngest IBM Watson programmer, is also an entrepreneur, author and keynote speaker… at just 13 years old.


Le doute méthodique face aux dogmes et acquis technologiques.

J’ai très tôt utilisé un ordinateur pour faire du business. Paradoxalement, c’est très tard que je me suis rendu compte qu’Internet pouvait servir à autre chose qu’échanger avec des gens du monde et consommer divers types de contenus.


Récit de 54 heures d’accompagnement de 11 projets de start-up

Je n’ai jamais vraiment su mettre de mots sur ce que j’aime réellement faire, alors, je parle le plus souvent de passions, car c’est ce qui, habituellement, traduit le mieux cela. Je dis que je suis passionné d’écriture, de marketing, d’éducation, d’entrepreneuriat etc…


Cela fait plus de deux mois que ce billet dort dans mes brouillons. J’hésitais à le publier car il pourrait être vu comme une attaque aux formateurs, parmi lesquels je compte quelques amis et de nombreuses connaissances.


Credits : Pixabay

Lorsque j’étais élève et étudiant, j’avais une faculté qui manquait à nombre de mes camarades : j’apprenais vite et je pouvais bavarder avec les autres élèves ou étudiants sans rien perdre des explications des professeurs. Cela donnait l’impression que j’étais une sorte de génie qui n’avait pas besoin de bûcher ses cours pour avoir de bonnes notes, donc réussir. Par conséquent, j’étais devenu celui vers lequel se tourner pour avoir de meilleures explications des cours.

Ibuka Ndjoli

Author of 6 books | Founder of @kusomagroup | Passionate about Online Business, Education and Digital Marketing. I share my journey on https://ibukasharing.com

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store